2018 : Année internationale des récifs coralliens

Copyright : Alexis Rosenfeld

Des trésors de biodiversité marine

L'année 2018 a été déclarée Année internationale des récifs coralliens pour la troisième fois (après deux précédentes éditions en 1997 et 2008).

 
Une fois encore, cette année de sensibilisation à l'échelle mondiale est l'occasion de rappeler que :

  • ces récifs n'occupent que 0,2% de la surface des océans mais abritent 30% des écosystèmes marins
  • ils constituent les plus grandes constructions biologiques du monde
  • un seul kilomètre carré de récif réunit autant d'espèces que la totalité des côtes françaises !

 
Ces écosystèmes, parmi les plus riches de la planète en biodiversité, sont d'une importance capitale pour nourrir les populations, protéger les côtes et préserver la vie marine.


Mais ils figurent aussi parmi les écosystèmes les plus menacés.

 

 

Une ressource en péril

Aujourd'hui, la survie des coraux est menacée par le réchauffement climatique et l'urbanisation des littoraux.

 
Il est urgent de réagir car 20% des récifs coralliens de la planète sont déjà perdus et 25% sont gravement menacés :

  • par le changement climatique qui réchauffe les eaux
  • par l'acidification des océans
  • par la montée du niveau de la mer.

 
La France est l'un des acteurs majeurs de cette cause car elle possède 4,8% des récifs de corail de la planète, ce qui la place au quatrième rang mondial, derrière l'Indonésie, l'Australie et les Philippines.

 
500 millions de personnes dans le monde sont directement liées à ces récifs. L'année 2018, déclarée Année internationale du récif corallien est l'occasion de se mobiliser afin de préserver ces écosystèmes et les communautés qui en dépendent.

 

Comment participer à leur préservation ?

Les initiatives se multiplient à l'occasion de l'Année internationale des récifs coralliens.

 
Depuis début juin, une exposition de photographies grand format s'est installée sur les grilles de l'Unesco à Paris (7 Place de Fontenoy, 75007 Paris).

 
Cette exposition intitulée "Récifs coralliens, un enjeu pour l'humanité" rassemble une cinquantaine d'images exceptionnelles réalisées par Alexis Rosenfeld en Mer Rouge, dans les océans Indien, Pacifique et Atlantique.


Venez vous immerger visuellement dans l'univers merveilleux et peu connu des coraux jusqu'au 30 août 2018 au siège de l'UNESCO !

 

 

Après ce voyage en images au coeur des récifs, vous serez plus motivé que jamais pour préserver ces écosystèmes.

 
Or, chacun de nous peut agir à son échelle :

  • en s'interdisant de cueillir du corail
  • en veillant à ne pas marcher sur le récif
  • en évitant les pollutions (fosses septiques, engrais, sacs plastiques etc.)
  • en évitant la surpêche.

 
Tout espoir n'est pas perdu car il est possible de replanter des coraux.

 
L'association française Coral Guardian (voir le site officiel ci-dessous) a élaboré un programme de conservation marine participative qui a fait ses preuves en Indonésie.

 
En cinq ans, plus de 26.000 coraux ont été transplantés sur une zone de récifs endommagée par des activités de pêches destructrices. La biodiversité est revenue et une "Aire marine protégée gérée localement" a été mise en place.

 
Actuellement, l'association travaille à répliquer ce programme en Colombie et en Nouvelle-Calédonie. Vous pouvez soutenir leurs actions en "adoptant" un corail pour 30€ sur leur site.

 

https://www.coralguardian.org/

Auteur :   |   Date de création :   |    Dernière mise à jour : 25/06/2018