Vous êtes ici : Accueil  Articles  Découvrir  Tourisme durable

Qu'est-ce que le tourisme alternatif ?

Copyright : McKay Savage

Définition

Le tourisme alternatif se veut une alternative au tourisme de masse qui recherche avant tout la rentabilité, parfois au détriment des régions visitées.

 


Ce nom générique englobe différentes alternatives au tourisme "classique", par exemple le tourisme durable, le tourisme équitable ou encore l'écotourisme.

 


Ces nouvelles formes de tourisme ont été codifiées par des chartes et des codes de conduite suite au Sommet de la Terre à Rio en 1992 (Charte éthique du voyageur, charte du tourisme équitable, code mondial d'éthique du tourisme, charte du tourisme durable…).

Les différentes formes de tourisme alternatif

Le tourisme durable désigne toutes les formes de tourisme alternatif qui préservent et mettent durablement en valeur les ressources naturelles, culturelles et sociales du territoire visité.

 


L'écotourisme (ou tourisme vert) est une forme de tourisme durable qui met l'accent sur la découverte et la préservation de la nature, des écosystèmes et de la biodiversité.

 


Le tourisme rural désigne un tourisme local qui se pratique en milieu rural, notamment chez les agriculteurs (on parle alors d'agritourisme ou agrotourisme) ou les viticulteurs (œnotourisme) mais aussi chez des gens du pays qui ne sont pas agriculteurs.

 


Le tourisme responsable est un tourisme conscient de son impact sur l'économie, l'environnement et les populations locales. Ce terme s'applique à différentes formes de tourisme durable, équitable ou participatif.

 


Le tourisme équitable applique les principes du commerce équitable au secteur du tourisme. Il a pour but d'assurer aux communautés locales une part équitable des revenus qu'il génère. Les bénéfices sociaux, culturels et financiers de ces activités doivent en grande partie être perçus localement.

 


Le tourisme solidaire est un tourisme à la fois "responsable" et "équitable", mais plus directement associé à des projets de solidarité : soit le voyagiste soutient des actions de développement, soit une partie du prix du voyage sert à financer des projets locaux (de réhabilitation ou à caractère social).

 


Le tourisme participatif vise à tisser des liens entre les voyageurs et leurs hôtes. Il souhaite réinventer la relation entre les touristes et la population d'accueil, en mettant l'accent sur le partage et le sens de l'hospitalité.

 


Le tourisme social a pour but de donner accès aux loisirs et aux vacances au plus grand nombre. Cela passe par l'aménagement des accès pour les handicapés, les aides financières ou les chèque-vacances.

 

Caractéristiques

Pour résumer, le tourisme alternatif englobe de multiples alternatives à l'industrie du tourisme "classique".

 


Ces formes de tourisme ont pour point commun de chercher à limiter l'impact négatif du tourisme sur les régions visitées, leur environnement naturel et culturel, et leurs habitants.

 


L'objectif de cet "autre tourisme" est de préserver les éléments qui composent l'identité d'un pays (culture, histoire, environnement …) par une approche plus écologique, plus responsable et plus conforme au développement durable.

Auteur :   |   Date de création :   |    Dernière mise à jour : 12/02/2015