Vous êtes ici : Accueil  Articles  Découvrir  Tourisme durable

Le Parc marin de la Côte Bleue : une perle du littoral provençal

Copyright : Georges Seguin

Les caractéristiques du parc

Le Parc marin de la Côte Bleue a été créé en 1983 dans le département des Bouches-du-Rhône afin de protéger la faune et la flore sous-marines, et en particulier l'herbier de posidonie.


Cette zone protégée s'étend sur quelque 15.000 hectares et longe les 28 kilomètres de littoral situés entre l'Anse des Laurons à l'ouest à la pointe de Corbières à l'est.

 


Le parc est géré par une structure originale et unique en France : un syndicat mixte regroupant le Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Conseil départemental des Bouches du-Rhône, cinq communes de la Côte Bleue (Carry-le-Rouet, Ensuès-la-Redonne, Martigues, Sausset les Pins et Le Rove) ainsi que des organisations professionnelles de pêcheurs de Martigues et de Marseille.

 

Des missions de protection et de sensibilisation

Les missions du Parc marin de la Côte Bleue sont comparables à celles des Parc naturels régionaux :

  • protéger le patrimoine naturel marin du site
  • participer à une meilleure gestion des ressources de pêche
  • participer à l'information et l'éducation du public

 


Le Parc gère notamment deux zones marines protégées : l'une de 85 ha à Carry-le-Rouet et l'autre de 210 ha au Cap Couronne. Dans ces deux réserves marines intégralement protégées, la pêche, le mouillage des bateaux, le dragage et la plongée sous-marine avec bouteille sont interdits pour permettre à la faune et la flore marines de se régénérer.

 

Il gère par ailleurs l'ensemble des récifs artificiels immergés devant la côte, à Niolon, Ensues-la-Redonne, Carry-le-Rouet, Sausset les Pins et La Couronne-Carro. Ces récifs artificiels sont destinés à servir d'habitat pour la faune et la flore, permettant ainsi une recolonisation des fonds marins. D'autres récifs dits "de protection" servent à protéger les fonds en formant des obstacles qui empêchent les opérations de chalutage illégal.

 


Depuis sa création en 1983, ce parc réalise également des actions de sensibilisation du public sous forme de promenades, d'un sentier sous-marin, d'expositions, de baptêmes de plongée sous-marine, de stages d'initiation à l'écologie marine et de "classes de mer" destinées aux écoles primaires de la Côte Bleue.

 

Des écosystèmes remarquables

Le Parc marin de la Côte Bleue abrite quatre sortes d'habitats sous-marins :

  • l'herbier de posidonies qui s'étend sur environ 1100 ha sur la Côte Bleue et sert d'habitat à de nombreuses espèces
  • le coralligène, un ensemble d'algues calcifiées formant au fil des années une succession de strates ; là aussi de nombreux animaux vivent, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur
  • les zones sableuses, qui servent de refuge à une multitude d'espèces vivant enfouies dans le sable
  • les zones rocheuses de formes très diversifiées (tombants, dalles, grottes) qui offrent un support à une intense vie fixée et sont l'habitat privilégié de nombreux animaux.

 


Ces fonds marins du parc abritent donc une biodiversité exceptionnelle que l'on peut observer facilement à Carry-le-Rouet, lors des activités de sensibilisation et d'information du public.

 

Découvrir les fonds marins

Le Parc marin de la Côte Bleue possède l'un des sentiers sous-marins de PACA dans la réserve marine de Carry-le-Rouet. Le sentier est accessible à toutes les personnes sachant nager, à partir de 8 ans.

 


Pendant les mois de juillet et d'août, les visiteurs, équipés d'un masque et d'un tuba, peuvent y observer à loisir les bancs de poissons et découvrir toute la richesse des petits fonds marins côtiers.

 


Cette activité est gratuite, dans la limite des places disponibles. Elle a pour but de sensibiliser le public à l'importance de cette zone marine protégée.

 

http://www.parcmarincotebleue.fr/

Auteur :   |   Date de création :   |    Dernière mise à jour : 31/08/2015