Vous êtes ici : Accueil  Articles  Découvrir  Tourisme durable

Le Monténégro : petit paradis du tourisme vert

Copyright : Darko Garvic

Le pari de l'écotourisme

Ancienne province yougoslave, le Monténégro est indépendant depuis seulement onze ans et constitue l'un des plus petits Etats du continent européen. Mais cela ne l'a pas empêché de devenir l'une des destinations les plus prisées des Balkans.

 

Plus d'un million de touristes, dont quelque 40.000 Français, viennent découvrir chaque année ce pays que l'on surnomme "la perle des Balkans".

 

Loin du tourisme de masse des plages de Croatie, le Monténégro parie sur l'écotourisme pour attirer les visiteurs. Il faut dire que son territoire est un petit paradis naturel, idéalement situé entre la mer Adriatique et les forêts des Alpes Dinariques.

 

En 3 heures de route à peine, on peut passer du bord de mer à des sommets de plus de 2000 m d'altitude, notamment dans le Parc National de Durmitor.

 

Copyright : Martin Broz

 

Une nature préservée

Bien qu'il soit l'un des plus petits États d'Europe, le Monténégro peut se prévaloir d'un patrimoine naturel d'une étonnante diversité.

 

Cette nature sauvage est encore préservée du tourisme de masse et des dégradations, en particulier au sein des parcs nationaux.

 

Le pays n'en compte pas moins de quatre, dont deux classés au patrimoine mondial de l'UNESCO :

  • le Parc National de Durmitor
  • le Parc du Mont Lovcen
  • le Parc National de Biogradska Gora
  • le Parc National de Skadar

 

Le Parc National de Durmitor, classé patrimoine mondial depuis 1980, se caractérise par ses paysages de montagne, ses forêts de conifères et ses lacs aux eaux limpides.

 

Le Parc du Mont Lovcen domine la fameuse baie de Kotor, qui est LE joyau naturel incontesté du Monténégro (voir le paragraphe ci-dessous).

 

Le Parc National de Biogradska Gora abrite l'une des dernières forêts vierges d'Europe et le deuxième plus grand canyon au monde (80 km de long pour 1300 mètres de profondeur) après le Grand Canyon aux États-Unis ! Il est le plus petit parc national du pays, mais l'un des plus riches en biodiversité, avec 86 espèces d'arbres ainsi que des loups, des ours, des renards et des martres.

 

Enfin, le Parc National de Skadar protège la partie monténégrine du célèbre lac de Skadar. Situé à la frontière entre l'Albanie et le Monténégro, il constitue le plus grand lac des Balkans. Plus de 270 espèces d'oiseaux y vivent dans une réserve protégée et l'on y trouve la dernière colonie de pélicans frisés des Balkans.

 

Copyright : Diego Delso

 

Des paysages et des loisirs divers

L'atout majeur du tourisme vert au Monténégro réside sans doute dans ses paysages d'une rare diversité.

 

Le très beau littoral monténégrin ne doit pas faire oublier le fait que 60% de ce territoire se trouve à plus de 1000 mètres d'altitude.

 

Dans tout le pays, les montagnes et les lacs sont omniprésents. On peut donc y marcher, grimper et naviguer.

 

Formidable terrain de jeu pour les randonneurs, le parc national du Durmitor compte plus de 2000 km de sentiers balisés et une quarantaine de sommets dépassant les 2000 m d'altitude !

 

L'une des balades incontournables est celle qui mène au Crno jezero ou Lac Noir.

 

Si vous préférez grimper plutôt que marcher, notez que l'on trouve aussi des voies d'escalade encore vierges au-dessus de Podgorica.

 

Enfin, le site naturel incontournable du pays, à découvrir à vélo ou en bateau, est celui des bouches de Kotor, le plus grand fjord du sud de l'Europe.

 

Niché dans un cirque de montagnes grandioses, il s'enfonce sur environ 30 km dans les terres. Grâce à de telles merveilles de la nature, le tourisme est aujourd'hui la principale source de revenus pour le pays. L'enjeu pour l'avenir sera de conserver cette authenticité et de préserver ces paysages d'exception.

 

Copyright : Diego Delso

 

http://www.montenegro.travel/en

Auteur :   |   Date de création :   |    Dernière mise à jour : 12/06/2017   

Localisation