Vous êtes ici : Accueil  Articles  Découvrir  Tourisme durable

Le Léguer : la rivière la plus sauvage de Bretagne

Copyright : J.C EVEN

Un paradis pour les pêcheurs

Petit fleuve côtier des Côtes-d'Armor, le Léguer peut se prévaloir de posséder des eaux parmi les plus pures et les plus poissonneuses de Bretagne.

 
Véritable joyau naturel du Trégor, ce cours d'eau qui traverse Lannion accueille un grand nombre d'espèces comme la loutre, la truite et le saumon.

 
Il est d'ailleurs un site réputé pour la pêche au saumon depuis l'arasement du barrage hydro-électrique de Kernansquillec.

 
La démolition de ce barrage et d'autres obstacles sur le cours d'eau a été salutaire pour les truites et les saumons sauvages, qui peuvent de nouveau remonter la rivière pour pondre.

 
Par ailleurs, les pêcheurs ont un quota collectif à respecter pour assurer la reproduction de ces espèces et leur préservation.

 

 

 

Une rivière redevenue naturelle

Aujourd'hui, le Léguer et le Guic (son principal affluent) font partie des rares rivières en France à avoir retrouvé un fonctionnement proche de l'état naturel.

 
Ces deux cours d'eau présentent des teneurs en nitrates proches de celles d'il y a 40 ans, 17 mg par litre d'eau, bien en-deça du seuil maximal autorisé de 50 mg par litre.

 
Mais il aura fallu vingt ans d'efforts pour parvenir à ce résultat et pour retrouver cette qualité de l'eau dans ces rivières du Trégor, un territoire breton souvent pointé du doigt pour ses algues vertes et ses nitrates...

 
La première opération entreprise pour rendre à la rivière son caractère naturel a consisté à araser le barrage de Kernansquillec en 1996.

 
Plusieurs actions ont ensuite été menées par les associations, les collectivités et les habitants : les particuliers ont appris à jardiner sans produits phytosanitaires et les agriculteurs ont fait évoluer leurs pratiques pour limiter les nitrates et les pesticides.

 
Dans les environs, les talus, haies et bocages ont été reconstitués car la qualité de l'eau est indissociable de celle de l'écosystème tout entier...

 
Ces actions conjointes menées sur le bassin-versant ont permis une meilleure préservation de l'eau et des milieux aquatiques.

 
Aujourd'hui, le résultat est là puisque le Léguer est à présent devenu un haut lieu du tourisme vert dans les Côtes-d'Armor.


Il est aussi un exemple à suivre pour les autres cours d'eau en Bretagne et... dans le reste de la France !

 

 

Copyright : Creasy

 

 

 

Un label national

La Vallée du Léguer fait aujourd'hui partie du réseau Natura 2000.

 
Mais surtout, le Léguer et son principal affluent le Guic ont été les premiers cours d'eau en Bretagne à recevoir le label national Site rivières sauvages en octobre 2017.

 
Le Léguer a même été l'une des quatre "rivières pilotes" en France lors de l'élaboration de ce label

 
Ce précieux label est décerné par le Fonds pour la conservation des rivières sauvages et European Rivers Network.

 
C'est une reconnaissance importante pour tous les efforts accomplis dans la Vallée du Léguer car seul 1% des rivières françaises (soit six cours d'eau au total) ont obtenu cette distinction à ce jour.

 

 

 

http://www.rivieres-sauvages.fr/le-leguer-et-le-guic/

Auteur :   |   Date de création :   |    Dernière mise à jour : 14/05/2018