Vous êtes ici : Accueil  Articles  Découvrir  Ecogestes

Faire des économies d'eau dans l'hôtellerie : guide pratique

Copyright : GeorgHH

Traquer les fuites

Faire des économies d'eau dans l'hôtellerie permet à un hébergeur de préserver cette ressource dans une démarche de développement durable et de réduire sa facture d'eau, sans sacrifier le confort de sa clientèle.

 


Pour y parvenir, le premier bon réflexe est de faire le tour de son établissement afin de repérer les éventuelles fuites sur les robinets, les tuyauteries ou les chasses d’eau. Cela peut sembler anodin, mais un robinet qui goutte représente 100 litres d’eau perdus chaque jour et une chasse d’eau qui fuit 1000 litres d’eau perdus chaque jour !

 


Pour éviter ce gaspillage, vous pouvez impliquer la clientèle dans cette chasse aux fuites d'eau, par exemple en affichant le message suivant : "Chers clients, n'hésitez pas à signaler à la réception tout problème que vous pourrez remarquer".

 

Opter pour des équipements économes

Bien sûr, un hôtelier ne peut pas maîtriser le temps que le client passe sous la douche. En revanche, il peut modifier son installation.

 


Il suffit d'installer quelques petits équipements, dont le coût reste raisonnable, pour faire des économies d'eau dans l'hôtellerie :

  • chasse d’eau économique
  • économiseurs d’eau sur les robinets
  • pomme de douche avec aérateur (qui mélange de l’air et de l’eau sous pression pour réduire le débit d'eau).

 

Ces installations permettent de réduire le débit de l'eau de 40 à 60%, sans sacrifier le confort de l'utilisateur. Pour les hôtels, campings et autres hébergeurs, le retour sur investissement de ce matériel s'effectue généralement en moins d'un an.

 


A noter : pour économiser l'eau, un hôtelier peut aussi pratiquer le changement du linge de toilette et des draps "à la demande" du client lors des séjours sur plusieurs jours.

 

Recycler l'eau de pluie

A l'intérieur d'un hôtel, l'utilisation des eaux de pluie n'est autorisée que pour le lavage des sols et, à titre expérimental et sous conditions, pour le lavage du linge. De plus, les eaux récupérées et utilisées à l’intérieur du bâtiment sont soumises à la taxe d’assainissement.

 


Pour faire des économies d'eau dans l'hôtellerie, il est donc plus avantageux de récupérer les eaux de pluie pour des usages extérieurs, notamment pour l'arrosage du jardin. Mais même avec de l'eau recyclée, il vaut mieux être économe et arroser le soir pour éviter les pertes dues à l’évaporation.

 


A noter : le crédit d’impôt relatif au coût des équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales va bientôt s'achever. Il représente 25% du montant des équipements éligibles et concerne les équipements payés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2015.

 

Auteur :   |   Date de création :   |    Dernière mise à jour : 11/08/2014